Vous vous intéressez à l’ERP et cherchez la définition ? Alter-SI vous présente l’histoire de l’ERP, les différents types d’ERP disponibles sur le marché, son principe de fonctionnement et le rôle de l’intégrateur dans un projet ERP.

L’histoire de l’ERP

L’ancêtre de l’ERP (Entreprise Ressource Planning) est le MRP (Materials Requirements Planning), né dans les années 1960, inspiré du programme de production de Toyota.  Celui-ci était conçu pour répondre en particulier aux problématiques de planification des besoins en composants. Bien que pour nombre d’organisations, l’ERP équipe avant tout la fonction finance, c’est bien la logistique qui est son domaine historique.

Définition ERP : L’histoire de l’ERP

C’est à partir des années 1990 que le nom d’ERP est utilisé, car son utilisation est à présent étendue à l’ensemble des domaines de l’entreprise. A commencer par la finance, la vente, les ressources humaines …

Avec l’essor d’internet, les logiciels ERP sont devenus presque indispensables aux entreprises. Ils permettent une meilleure organisation de ces dernières, en participant à instaurer des processus d’entreprise. Les erreurs de manipulation des données diminuent et la fiabilité de celles-ci augmente.

Nous vivons dans les années 2010, 2020, probablement l’émergence d’une nouvelle génération d’ERP. Certains parlent d’EBC (Enterprise Business capabilities) comme le cabinet Gartner ici pour souligner son orientation résolument métier et client. La tendance, portée par le cloud, est sur le moyen terme à l’intégration de l’intelligence artificielle dans les fonctionnalités de ces solutions.

Les différents types d’ERP

L’alternative principale est celle du cloud ou de l’ERP dit “sur site”.

Par définition, l’ERP est dit dans le cloud s’il est hébergé sur des serveurs externes à l’entreprise. C’est le cas de la plupart des ERP déployés aujourd’hui. Il est ainsi en général accessible avec à partir d’un navigateur web. C’est à dire depuis n’importe où et à n’importe quel moment.

Il faut distinguer ensuite

  • le cloud public : plusieurs entreprises utilisent la même version de l’ERP hébergé sur un même serveur. Les avantages principaux résident dans la mise en place accélérée de la solution et les mises à jour réalisées automatiquement par l’éditeur.
  • du cloud privé : l’ERP est hébergé sur un serveur dédié pour chaque client. L’avantage principal tient dans la forte capacité de personnalisation de la solution. Il est alors possible d’adapter les processus de l’outil.

On parle beaucoup des ERP accessibles en mode SaaS (Software as a Service). Il s’agit du modèle économique qui permet de payer pour utiliser le progiciel (comme un service) sous forme d’abonnement. Le SaaS est particulièrement adapté aux solutions cloud.

A ce jour, une majorité des ERP sont encore hébergés sur site “on premise”, c’est à dire sur des serveurs internes à l’entreprise – par opposition au cloud. C’est donc en interne qu’il faudra se charger des mises à jour, de la sécurité… Ce modèle est de moins en moins utilisé car la solution est moins accessible, moins mobile et nécessite des compétences et un investissement dans l’infrastructure.

Cela explique ainsi la forte adhésion des PME pour les ERP dans le cloud.

Il existe également des ERP spécialisés pour des corps de métiers (santé, transport…) par oppositions aux ERP généralistes.

Définition ERP : Le cloud public et le cloud privé

Comment fonctionne un ERP et à quoi sert-il ?

Tout d’abord un ERP est composé de modules fonctionnels. Vous installez et utilisez seulement ceux dont vous avez besoin. Par exemple les modules financiers et d’administration des ventes mais pas la gestion des stock si vous êtes une entreprise de services.

Chacun dans l’entreprise accède ensuite aux modules et aux données en fonction de ses droits qui ont été paramétrés.

Les utilisateurs peuvent ensuite saisir leur données dans la solution. Par exemple les commerciaux accèdent à l’écran des devis client pour y renseigner les informations qui permettront de l’éditer. Les modules étant connectés entre eux, après avoir enregistré l’acceptation par le client, la facture pourra être émise en récupérant les informations du devis. Limitant ainsi les risques d’erreurs et permettant des gains de temps appréciables.

Ces données sont centralisées dans une même base de données. Elles sont partagées dans l’outil à l’ensemble des utilisateurs qui en ont besoin et qui voient ainsi la même information.

La finalité historique de l’ERP est d’augmenter votre rentabilité et votre productivité, tout en réduisant considérablement le temps passé sur les tâches les plus fastidieuses.

La nouvelle génération de PGI est de plus en plus performante de ce point de vue. En particulier grâce

  • au cloud,
  • à la mobilité,
  • aux capacités de personnalisation avancées,
  • aux avancées récentes en termes d’intelligence artificielle,
  • à l’amélioration de l’intégration avec le reste du système d’information.

Le métier d’intégrateur de solutions ERP

Chez Alter SI, nous intégrons les logiciels ERP pour les PME. Qu’est que cela veut dire ? Nous installons et personnalisons une solution ERP du marché en fonction de vos besoins et de la façon dont vous voulez construire vos processus d’entreprise.

Nous intégrons vos données dans la solution, formons les futurs utilisateurs et les assistons dans leur utilisation. Enfin nous sommes là aussi pour nous assurer que le logiciel réponde toujours à vos besoins et le faire évoluer en même temps que les processus de votre entreprise.

Découvrir notre offre ERP